La cure Paléo

Informations
X

L’alimentation paléo encore appelée diète cétogène n’est pas un régime c’est une façon durable de se nourrir, calquée sur celle de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs, afin de restaurer de maintenir ou d’optimiser la qualité de notre microbiote intestinal, dont le déséquilibre est à l’origine de nombreuses pathologies.

Manger « paléo » c’est manger des légumes, des fruits, de la viande, du poisson, des oeufs, des noix, des baies, des graines, du bon gras et supprimer les céréales, les légumineuses, le sucre et les produits laitiers. C’est consommer les aliments d’avant l’agriculture et l’élevage, les aliments dits « originels ».
L’objectif est de supprimer tous les aliments qui empêchent un fonctionnement optimal du système digestif et de la flore intestinale.
Ex : le sucre entraine une fermentation importante et des perturbations de la flore intestinale, le gluten très difficilement assimilable par nos intestins, empêche une bonne absorption des nutriments, crée à la longue une atrophie de la muqueuse intestinale etc …

Le piège est de remplacer les sucres par les protéines alors qu’il faut les remplacer par plus de végétaux et plus de bonnes graisses (acides gras à chaine moyenne notamment).
C’est un retour au naturel, à la simplicité dans la façon de se nourrir.
Cette approche alimentaire implique une prise de conscience des dérives de l’agriculture intensive et de l’industrie agro-alimentaire. Si un aliment contient plus de huit ingrédients dans sa composition ne l’achetez pas.

A bannir :

  • les céréales donc de fait le gluten
  • le sucre ne garder que le sucre des fruits et les sucres naturels comme le sucre de coco ou le miel.
  • les produits transformés, aliments industriels
  • les huiles et graisses végétales moderne : adieu margarine et toutes les huiles hydrogénées
  • les légumineuses
  • les produits laitiers bovins

Une alimentation pauvre en glucides permet d’éviter les pics d’insuline et d’encourager l’organisme à aller puiser dans les réserves de graisse pour puiser l’énergie.

A consommer occasionnellement :

  • Le vin rouge bio/ou AOC de qualité, tous les autres alcools sont bannis (très riches en
    sucres !!!)
  • Le café bio sans sucre et pas de déca !
  • Les produits bios au lait de chèvre ou de brebis cru, fermentés, non pasteurisés et non
    sucrés.

A consommer sans modération :

  • La viande de qualité, locale, nourrie à l’herbe
  • Les abats
  • Charcuterie mais uniquement si elle est artisanale et de grande qualité
  • Poissons sauvages de fins de chaîne (petite taille) et fruits de mer
  • Les oeufs (jusqu’à 4/5 par semaine)bio !
  • Les légumes bio et locaux, 400g par jour minimum et légumes lacto-fermentés
  • Les fruits et baies
  • Les graines, fruits oléagineux et noix
  • Les graisses d’origine animale (beurre clarifié, saindoux, graisse d’oie ou de canard) et des graisses d’origine végétales (Huiles riches en omégas 3 pour rétablir équilibre entre omégas 3  et 6, comme l’huile de noix, de coco, de lin …et huile d’olive
  • Herbes aromatiques et épices, ail, oignons, échalotes, tomates séchées, câpres, olives noires et vertes…
  • Farine d’amande et de coco
  • Soja fermenté
  • Champignons
  • Avocats
  • Chocolat noir à plus de 85% de cacao, ou mieux encore chocolat cru++

« Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être bien avec soi. »